Les cheveux

Nettoyer une perruque de poupée

Avant de nettoyer une perruque de poupée, il faut tout d’abord identifier la matière et l’état.

La matière

On peut les classer en trois principaux groupes : les cheveux naturels, le mohair, et les cheveux synthétiques. Si vous n’arrivez pas à identifier la matière, vous pouvez faire le teste de la flamme avec une toute petite quantité de cheveux, que vous aurez préalablement coupée et posée sur un support non inflammable. Le cheveu naturel et le mohair s’enflamment et dégagent une odeur de poils grillés, le mohair par rapport aux cheveux naturels a un aspect laine. Les cheveux synthétiques brûlent sans s’enflammer et forment un amalgame plastique. Quelquefois, ils dégagent une odeur acide (selon le type de fibre synthétique).

L’état

Sur une perruque ancienne, nous ne savons généralement rien sur de la provenance du cheveu, ni sur son entretien et encore moins des conditions dans lesquels il a été entreposé. Il faut donc envisager le traitement le plus doux possible. Le filet en tissu sur lequel les cheveux sont cousus est quelquefois endommagé, il est important de le raccommoder, en fixant des pièces d’une tissu d’une couleur similaire sur les parties manquantes. Ainsi on peut peigner sur des bases solides. Il faut également observer l’implantation des cheveux. S’ils sont cassés au niveau du filet laissez tomber tout peignage car les cheveux vous resteront dans les mains.

Coiffure

Sur les perruques anciennes en cheveux naturels , il est important d’éviter l’eau au maximum. Vous pouvez enlever la poussière par un peignage avec des brosses douces. On procède mèche par mèche, en tenant toujours la base du cheveux par l’intérieur de la perruque pour éviter au maximum les chutes (hélas ça ne repousse pas). Pour les noeuds persistants vous pouvez vous aidez d’un pic, type clou ou queue de peigne toujours en tenant le cheveu en amont. Il est important de démêler du bas vers le haut. Une fois les nœuds envolés, vous pouvez redonner une forme à la perruque à l’aide d’eau coiffante en spray et de rouleaux qui n’endommageront pas la nature du cheveu. Important : si vous utilisez l’eau coiffante, il ne faut absolument plus d’amalgames de poussières sur la perruque. S’il en reste trop, on risque de voir apparaître de grosses pellicules de saletés.

Pour les perruques en mohair, il est recommandé de ne pas les peigner ou juste un léger brossage en surface pour évacuer un maximum de poussières. Il vaut mieux toujours agir avec une brosse douce type bébé ou jeunes animaux. L’opération finie vous pouvez lui redonner du volume en écartant les fibres avec vos doigts. Vous pouvez ensuite leur donner une forme avec la même méthode que le cheveu naturel.

Les perruques en synthétiques quand elles sont amovibles, c’est peut-être plus facile de les changer. Sinon pour une poupée en vinyle où les cheveux sont cousus sur le crâne il convient de les démêler comme pour le cheveu naturel. Par contre seul une bonne laque peut permettre de leur redonner une forme.

Si malgré tous vos efforts, la perruque s’avère être très sale mais dans un excellent état, vous pouvez la faire tremper dans de l’eau tiède avec un shampoing très doux. Surtout n’oubliez pas le démêlant, laissez le agir au moins 15 minutes, cela limitera les chutes.

Dans tous les cas, une grande patience est recommandée. Choisissez de préférence un endroit où vous pouvez laisser ce travail en plan et recommencer par exemple le lendemain. Cela évite l’énervement : premier ennemi du nettoyage de perruque.