Quelques techniques d’entretien par étapes

Le nettoyage

Pour nettoyer son baigneur, il faut d’abord commencer par l’installer confortablement sur une serviette éponge. Il est important de considérer qu’avec l’age le celluloïd durcit et souvent, devient cassant. Il vaut mieux ne pas prendre le risque de l’échapper au dessus d’un évier et préparer une cuvette d’eau chaude (pas bouillante) et tout le matériel nécessaire à portée de main, soit : savon de Marseille, lingettes pré-imprégnées de produit nettoyant, coton tige, papier absorbant, éponge douce, brosse à dents. Il est intéressant de prévoir également un moment où vous ne serez pas dérangé car pour ne rien oublier, il faut un minimum de concentration.

1. Préparation du nettoyage matériel : savon de marseille, brosse à dent, cuvette.

2. Brossage de la main du baigneur en celluloïd avec le savon

3. Main du baigneur en celluloïd propre par rapport à l’autre main encore sale.

Pour le corps, vous pouvez vous servir d’une éponge douce pour la surface et d’une brosse à dent pour passer entre les doigts de mains et de pieds. Brosser avec du savon de Marseille et de l’eau. Ne jamais immerger totalement le corps car même s’il s’agit d’un baigneur, il sera très difficile de vérifier si le baigneur est sec de l’intérieur. L’eau peut alors moisir et créer des auréoles noires à l’intérieur. D’autre part, pour les baigneurs Petitcollin montés avec des ressorts en fer, la rouille peut également se planter dans le celluloïd et se transformer en taches rouges. Donc, dans le corps, si votre main passe ou à l’aide d’outil long (queue d pinceau, cuillère) vous pouvez passer une lingette pré-imprégnée.

La tête étant plus colorée, il est préférable de n’utiliser que l’éponge ou un coton avec du lait de toilette pour désincruster la poussière sans insister sur les joues et les parties colorées. Les baigneurs sont souvent décolorés parce qu’ils ont reçu des bains trop fréquents. Il est recommandé d’agir au niveau des lèvres, des coins du nez ou des yeux avec un coton tige. L’eau chaude étant recommandée pour enlever les vieilles colles, il faut faire très attention au niveau des yeux de ne pas les faire tomber à l’intérieur de la tête par abus d’eau chaude. Il est recommandé de travailler autour des yeux avec un coton-tige.

1. Tête du baigneur Petitcollin avant nettoyage

2.Nettoyage du baigneur en celluloïd avec une coton tige autour des yeux

3. Tête du baigneur en celluloïd dont une seule partie est nettoyée

Si quelques dessins au crayon de papier ou autres taches malvenues (ancienne restauration, maquillage barbare) restent vous pouvez utiliser un produit genre Cif ou une lingette grattante, mais seulement aux endroits salis.

Si vous tenez absolument à enlever ce vernis à ongles rose nacré ou rouge pétant que de nombreux baigneurs arborent (fièrement ?) surtout utilisez un dissolvant sans acétone. Si le vernis est trop vieux, on peut également le gratter. Dans ce cas faire très très attention, car le celluloïd est une matière fragile qui peut se décolorer et se déformer.

1. Vernis rouge sur les ongles de ce baigneur en celluloïd

2. Nettoyage du vernis à l’aide d’un dissolvant sans acétone

3. Grattage des restes de vernis sur les mains de ce baigneur en celluloïd tant qu’il est ramolli par le dissolvant

ATTENTION

Selon la qualité du celluloïd, l’efficacité de certains produits peut être différente. Aussi avant d’attaquer le bout du nez, il vaut mieux faire des essais derrière une cuisse et proscrire tous les produits agressifs type alcool à brûler ou autres diluants qui risqueraient d’endommager à jamais votre celluloïd.

Nettoyez toujours les ongles après avoir savonné le celluloïd.

Si vous avez trop frotté les bouts de doigts, ils peuvent être plus clairs que le reste de la main. Vous pouvez compenser la petite différence avec un peu de cire colorée sur un coton tige.

Les yeux

Si vous devez recoller un oeil, privilégier les colles vinyliques ou repositionnables. Cela permet de faire des erreurs et de recommencer. La colle à bois a l’avantage de devenir transparente au séchage et de se dissoudre dans l’eau. Proscrire toutes les colles à maquettes qui fondent la matière pour la coller. Si ce genre de colle coule votre celluloïd est irrémédiablement endommagé.

Les élastiques

Quelques conseils pour les élastiques : observer bien le montage d’origine avant de refaire. Si nécessaire, prenez des notes. Ne pas utiliser des élastiques de couture mais spécialisés pour les poupées (chez le restaurateur le plus proche ou brocanteur spécialisés dans le jouet, ou moi). Ne prenez pas d’élastiques disproportionnés, vous avez le choix entre le 3mm jusqu’au 4 mm pour les plus grands. C’est suffisant, le celluloïd est une matière légère pas besoin de les tendre comme un arc. Il suffit que les jambes et les bras ne retombent pas quand vous le soulevez en position assise. Evitez "bricole man", celui qui va faire des trous partout dans votre celluloïd avant d’arriver à remettre deux élastiques. Et surtout ne remettez pas d’élastiques à un baigneur dont le corps ou les membres sont fêlés ou en train de s’ouvrir le remède peut être pire que le mal.